De l'origine de Lucenay à celle de Lucenay L'Evêque...

 

Un village à découvrir dans le Parc naturel Régional du Morvan...

En bordure de la voie romaine qui reliait Autun à Auxerre via Quarré-les-Tombes, devait ici exister un lieu de culte dédié à la déesse Lucine. D'où l'origine probable du nom de Lucenay!

Quant à l'origine de Lucenay l'Evêque, c'est une autre histoire, ci-après synthétisée...

La place du village avant la guerre 14-18?.

Au 19ème siècle, Curé du lieu et passionné d'histoire, Lazare Vieillard devait coucher sur le papier quelques mémoires.
Ils dateraient de 1856! Eclairant aujourd'hui davantage notre lanterne, il nous est effectivement rapporté qu'en préambule de son analyse historique de notre village, Lazare Vieillard écrivit ces lignes, ici extraites des écrits plus récents de l'Abbé Degueurce, Curé de Lucenay de 1946 jusqu'à sa mort subite, au retour d'un pèlerinage à Lourdes, en 1958: "La commune doit à sa positon plutôt qu'à son importance d'avoir été choisie comme chef-lieu de canton, car elle ne compte que 1.138 habitants, tandis qu'Anost en renferme plus de 4.000!
C'est un fait certain que la paroisse de Lucenay est une des plus anciennes de l'Autunois et qu'elle fut érigée au pus tard dans le courant du VIII ème siècle.
Le territoire de Lucenay fut donné par nos premiers monarques chrétiens aux évêques d'Autun.
Ceux-ci étaient les vrais curés de Lucenay. Le prêtre desservant portait alors le titre de Chapelain. Les évêques perçurent la dîme dans toute la paroisse jusqu'à la Révolution.

En 877, Bason, roi d'Arles, beau-frère de Charles le Chauve et, de plus, Comte d'Autun, confirma l'appartenance du territoire de Lucenay aux évêques d'Autun. D'où le nom de Lucenay-l'Evêque….
" Au fil des siècles, "Lucenay" ne s'est jamais coupé de "l'Evêque"!
Mais depuis fort longtemps, avec une tour ronde en chacun de ses quatre angles, ancienne résidence épiscopale, le château et son "aspect formidable" ont bel et bien disparu. Du moins en majeure partie, car en y regardant de plus près, des traces subsistent! En perpendiculaire au côté Ouest de la place du village, propriété de la famille Gaudry, la haute bâtisse à droite de la mairie, constituait le côté Nord de l'imposante demeure…
Et aujourd'hui, Lucenay-l'Evêque? Entre monts et vallées, dans son cadre naturel et majestueux de la vallée du Ternin, Lucenay-l'Evêque est un village d'environ 400 âmes permanentes (396 au dernier recensement de 2007).
Le millier d'habitants, c'était autrefois, avant l'exode rurale!
A 17 kilomètres au Nord de l'antique cité d'Augustodunum (Autun, "ville d'art et d'histoire"), dans le périmètre du Pays d'Art et d'Histoire qui entoure l'Oppidum de Bibracte (centre archéologique européen du Mont Beuvray), bourg typiquement rural, Lucenay l'Evêque conserve ses atouts.
A proximité de la Bourgogne viticole et des circuits des grands crus, lieu d'hébergement touristique (aire naturelle de camping, chambres d'hôtes, hôtels à Chissey-en-Morvan, Reclesne...), avec son école en Regroupement Pédagogique Intercommunal sur trois villages (Lucenay-l'Evêque, Chissey-en-Morvan et Reclesne), ses commerces, son artisanat, ses services privés et publics, son tissu associatif, Lucenay-l'Evêque est aussi et surtout un village où l'on vit toute l'année!
Dans un environnement exceptionnel, celui du Parc Naturel Régional du Morvan dont les communes se trouvent administrativement rattachées au Massif Central depuis l'année 2006, ici on aspire à un certain art de vivre!
Ce qui fait dire à chacun qu'à Lucenay-l'Evêque, on y est bien!

Pour accéder au Patrimoine, cliquez sur une des rubriques ci-dessus...