La légende de la Roche de Saulx

 

 

 Chaque année au dimanche des Rameaux….

 

 

 

 

 

 

Autrefois, au cours de longues veillées, entre voisins, devant le feu de bois dans la grande cheminée, les histoires succédaient aux contes et parmi ceux-ci les "anciens" racontaient aux enfants l'étrange et terrible histoire dont l'action s'est déroulée à la Roche de Saulx.

 

Dans un temps très lointain, la Roche n'était pas surmontée d'une croix; elle faisait l'objet de croyances et histoires fantastiques. Les gens du village étaient persuadés qu'elle renfermait un trésor fabuleux d'or, de pierres précieuses.

 

A  Lucenay comme dans tout le Morvan, la pauvreté était très grande, et chacun rêvait de trouver un jour le trésor. Nul doute que les plus hardis, la nuit venue sont allés, par la pleine lune, explorer bien timidement de peur du "mauvais". Hélas les recherches sont demeurées vaines, le rocher tient bon, aucune faille pour entrer à l'intérieur!

 

Or, au village, une jeune femme, veuve, vit avec sa petite fille. Bien souvent elle est allée s'y promener de jour, elle en connaît toutes les aspérités. Son nom?.....Il y a si longtemps, il s'est perdu dans la nuit des temps… Alors donnons lui le nom de "Tiennette" et sa fille "la Gladie".

 

Elle connaît le secret, qui lui permettra d'avoir toutes ces richesses enfouies à l'intérieur de la Roche de Saulx. Elle est seule au pays, ou le croit-elle, à savoir que là, chaque année au dimanche des Rameaux, pendant la messe, au moment de la lecture de la Passion du Christ, un pan du rocher s'ouvre et laisse un passage vers le trésor qui étincelle de mille feux sous le soleil.

C'est pourtant facile et cependant chaque année elle repousse son projet.

 

Mais cette année là, la décision est bien prise, la tentation est trop grande…..

 

Alors que chacun et chacune, avec son bouquet de buis s'en va pieusement à la messe, la Tiennette "beuttenarde" traîne, s'attarde sur la robe de la Gladie, le "devanté", les sabots « bin cirés… »

 

Plus personne en vue… Avec sa fille, la Tiennette prend un autre chemin que celui de l'église, à travers champs, broussailles, monte aussi vite qu'elle le peut vers la Roche.

Elles n'auront pas de mal à arriver à temps là-haut, la bénédiction des rameaux, l'évangile "y o lon", elles arriveront sûrement avant la fin au lieu Saint!

 

Qu'en est-il arrivé? Hélas! Personne n'a pu le dire d'une façon formelle. Que sont-elles devenues? Les gens prétendirent que le rocher s'est bien ouvert, mais… qu'il se referma aussi vite! "Oh les povres petiotes".

La pauvre Tiennette et sa Gladie ne redescendirent jamais de la "Roche de Saulx". Il paraît…que depuis le rocher ne s'ouvre plus, pour garder son secret.

 

Voila la légende de la Roche de Saulx. Elle est cruelle. Si vous allez vous promener là-haut pendant la messe des Rameaux prenez bien garde de ne pas y pénétrer.