La Bibliothèque St Hubert

 

Aussi ancienne chapelle, justice de paix et salle de classe

bibli int 1.JPG

C'est en 1626, "qu'aurait été bâtie une chapelle en l'honneur du glorieux Saint Hubert, proche du bourg du dit Lucenay..."
Cette chapelle, dédiée à ce Saint était située dans le flanc de la montagne de Rivault, ainsi nommée d'une source qui alimentait le jet d'eau qu'on voyait au milieu du jardin du Château des Evêques.
Ce lieu s'appelle encore "le bas de la chapelle".

Saint Hubert est le patron des chasseurs. On l'invoque en particulier contre la rage.

Cette chapelle, au lieu-dit Rivault, ayant été enrichie des bulles et indulgences de l'Evêque Monseigneur Mainet

""" la dévotion en ce Saint en serait tellement accrue, en cette chapelle, que au maistre hostel de l'église paroissiale du dit Lucenay, que non seulement les habitants et voisins du dit lieu y avaient journellement recours mais encore les estrangers ezloignés de plus de dix lieues étant attirés par les fréquents miracles que Dieu y opère par les mérites et intercessions de ce glorieux Saint notamment pour la gairison des hommes et bestiaux de tout espèces, lequels se trouvent mordus de chien enragé où autrement infectés du mal dict communément de la rage ce quy aurait occasionné diverse personne de probité et de sagesse, plusieurs fois le suppliant d'ériger une confrérie en l'honneur du dit Saint, soyt en la sus-dite chapelle ou au maîstre hostel de la sus-dite Eglise paroissiale, ce que ne pouvait néanmoing faire sans l'authorité et approbation de votre Grandeur catholique....."""

Cette chapelle avait certainement été bâtie par la famille de Rivault. Cette famille est éteinte depuis longtemps.
Le fief d'Amonzey a remplacé celui de Rivault. Cette chapelle était tombée en ruines, le sieur d'Amonzey, sans descendance, testa en faveur de Monsieur Guy de Quercize et le chargea de la reconstruire. La volonté du testateur fut respectée et exécutée en 1830, mais au lieu de la montagne de Rivault, on a préféré le bourg de Lucenay.
Cette chapelle dédiée à Saint Hubert était desservie par M. Pierre Bartel, qui a vécu retiré pendant 18 ans au lieu-dit la Bannière.
Jusqu'en 1870, les messes y étaient célébrées : "cent vingt messes devaient être dites chaque année pour les défunts de la famille du testateur" - Abbé Doret -
Le 15 août 1885 - "la Commune loue la Chapelle Saint Hubert pour y installer le Prétoire de la Justice de Paix et la petite classe".